Adieu les boutons, adieu les lèvres pas belles, merci Body Shop!

 

 

     Tu connais ce moment ou tu te décides à passer en « no Buy » et que tu te souviens pile au moment où tu passes devant Body Shop que tu as le droit à 10 euros d’achats parce que tu as craquées sur la carte adhérente de body Shop le mois dernier?
Non ? Bah moi si. C’est triste quand même à quel point je suis faible. Mais tu comprends, je n’ai plus rien dans mon petit échantillon d‘huile d’arbre à thé qu’ils m’avaient donnés la fois d’avant. En bonne consommatrice que je suis, il fallait bien que je l’achète. Et me voilà ici, à te présenter mes derniers achats.

     J‘ai d’abord craquée sur l’huile d’arbre à thé. D’une valeur de 8€50 si je ne dis pas de bêtise. Alors c’est mignon tu me diras, mais cette huile je la met dans quelle sauce pour ma salade ? Aucune, malheureuse. Si tu connais la technique de meurtre de boutons grâce à l’alcool à 90 degrés planqué au fin fond de ta boîte à pharmacie, cette huile fait exactement la même chose, voir mieux (bah oui sinon j’achèterais de l’alcool et pas de l’huile). Elle a pour principe d’aider aussi à la cicatrisation du méchant bouton. Et pour une peau comme la mienne qui a décidé que les cicatrices à chaque spot c’était cool, et bien forcément c’est bien pratique. Efficace ? Oui. Cette huile à derrière elle trois boutons massacrés sans laisser de trace avec la précieuse aide de l’adjudant « La guerre des boutons« . Et en moins de trois jours s’il te plait. Si son odeur te plait (ce qui n’est pas mon cas), tu peux aussi mettre quelques gouttes de cette huile dans ton bain, et Body Shop te promet un bain relaxant mais ça, ça reste à voir…  Et si tes pieds sentent aussi bon que le Maroilles, tu peux aussi te faire un bain de pied avec quelques gouttes de cette huile, elle agi comme désodorisant.

     Aussi étrange que cela puisse paraître l’huile d’arbre à thé de body Shop n’est pas uniquement composée de ça. En effet elle représente seulement 15% du contenu. Plutôt étonnant. On trouvera donc de l’eau et d’autre types d’huiles dedans. Une sorte de pot pourri naturel quoi. Mais bon.. du moment que c’est efficace !

     Lapplication. Le flacon possède déjà une petite sécurité au niveau du bouchon qui est un petit plus. Il faut appuyer et tourner le bouchon. Adieu les dévissages imprévus dans le sac. Pour revenir à l’application, le flacon possède un petit « bec verseur », pour éviter d’en mettre trop sur le coton tige.Une application simple comme bonjour, donc!

     C‘est donc un produit que je trouve indispensable pour les peaux à imperfections comme la mienne, ou a avoir sous la main lors de la sortie du spot occasionnel sur le visage!

     Donc normalement, voila, j’en ai pour 8€50 c’est parfait c’est , c’est gratuit, je suis censée passer à la caisse et partir, non ? Non. Rien n’est simple avec moi. Une fois devant la gentille caissière, je lui tend ma carte fidélité et la dame me dit que vu que mon produit ne coûte pas 10€, ça serait bien pour moi que j’en prenne un autre et que … Bref. La nana m’a emmêlé les pinceaux ou je n’ai rien compris, quoiqu’il en soit je pensais avoir compris que j’avais le droit à 10€ de remise supplémentaire parce que je suis une fille géniale. Je cours donc acheter un exfoliant à lèvre que j’ai déjà mais qui ne va pas durer long feu car j’ai cassé le raisin et j’ai donc perdu beaucoup de matière. Et puis entre nous, rien ne coûte en dessous de 10€ à Body shop hein. Je repasse donc à la caisse et je dois payer un montant de 7€ et des poussières. Mon exfoliant était bien gratuit (10€ de remise cadeau pour ma carte fidélité), mais pas mon huile à 8.50€. Mais c’est pas grave j’ai -10% et en plus j’ai pas le temps de bavasser, je suis en retard en cours. Enfin, tout ça pour dire que je suis un boulet parfois…

     Mais ce n’est pas grave, grâce à cette mésaventure, je peux donc te faire une jolie photo de cet exfoliant car mon premier est totalement en miette. Quoi ? Tu ne connais pas cette bestiole la. Attends un peu, j’arrive.

      Cet exfoliant pour lèvres, bien connu de la blogo, me faisait de l’oeil depuis quelques temps. J’ai donc craqué le mois dernier dans ma folie consommatrice. Alors si tu connais le principe du gommage, le voici pour lèvres. L’avantage de celui de Body Shop c’est que, contrairement à celui de Lush, il est en stick et donc pas besoin de mettre les doigts dans la marouasse. Je n’aime pas mettre les doigts dans un produit puis tripoter mes lèvres ou mon visage ensuite donc ce produit était une super alternative pour moi. Son petit plus ? Il hydrate bien les lèvres, c’est cool.

     Son odeur est mentholée, très fraîche et super agréable. J’ai plutôt l’habitude, grâce aux baumes à lèvres, d’avoir une odeur sucrée. C’est original je trouve, ça change. L’exfoliant se présente dans un packaging ultra simple : stick au bouchon argenté, tube noir. Le produit en lui même est vert menthe (logique) avec des petits grains marrons d’origines inconnues. Etant donné que l’exfoliant est en stick, l‘application est simplissime et rapide. On applique sans frotter comme une dingue, aussi souvent que tu le souhaites, puis on retire l’excédent avec un mouchoir ou un gant de toilette humide. Et là, nos lèvres sont belles, adieux les petites peaux mortes, en plus mes lèvres sont hydratées, c’est le moment pour mettre le rouge à lèvre.

     Il y a cependant quelque chose que je n’aime pas dans ce produit et qui a aidé dans la mort prématurée du premier exfoliant acheté il y a un mois. Si l’exfoliant n’est pas conservé dans un lieu frais (comme ton frigo par hasard) il a cette fâcheuse tendance à fondre et c’est donc un produit qui vieillit mal dans une salle de bain humide par exemple... De plus, le packaging est joli, ok, mais pas pratique. Ils ont optés  pour un embout à la coupe  diagonale donc un embout diagonal. Jusque la tout va bien. Mais si tu es pressées ou inattentive comme moi, le bouchon tu le mets et tu as tendance à visser  jusqu’à ce qu’il s’encastre bien dans l’embout. Sauf que c’est pas un truc à visser, mais à clipper, donc si tu visses, tu montes l’exfoliant, si tu le montes et que tu appuies comme j’ai pu le faire, le raisin se casse et ton exfoliant est en bouilli. GÉNIAL. Je ne sais pas si tu as tout bien saisi ma petite histoire. Et à 10€ l’exfoliant, je t’assure que ton coeur est en bouilli aussi après ce genre d’accident… Ils auraient pu faire quelque chose de plus simple je pense.

     Je ne pense pas que ce soit un produit indispensable à tout le monde, mais plutôt aux accros aux rouges à lèvres qui aiment avoir de jolies lèvres parfaites.

Et vous, convaincues par les bienfaits de l’huile d’arbre à thé ou l’exfoliant à lèvres ?

Mon nouvel indispensable, le petit Blush de Kiko

       Et pendant que la Blogo s’extasie sur Orgasm de Nars ou des blush qui coûtent aussi cher qu’un repas pour deux au japonais, moi j’arrive et je te présente le blush so cool de KIKO. Oui, je suis comme ça moi, je suis un viking, je fais, parfois, rien comme les autre.

     Alors oui, moi aussi je bave devant Super Orgasm de NARS, mais tout le monde n’a pas le budget pour. Et pendant ma folie soldiesque, tu as pu le voir que j’avais déjà craqué pour ce blush. Cet article sera donc incomplet le temps que je reçoive mes pinceaux real techniques, car je n’ai aucun pinceau convenable pour bien te montrer l’effet que ça me fait sur mes joues (et puis, prendre ses photos avec iPhone c’est pas top non plus faut dire). Mais c’est pas grave, commençons pas le commencement de cette histoire d’amoouuuuur.

     Feu mon blush tout pourri de chez Yves rocher, je m’en allais donc à la recherche d’un blush qui pourrait rendre mes joues jolies sans que je fasse un crédit à ma banque (enfin j’exagère). Et en bavant allant chez Kiko, j’ai pu voir qu’ils possédaient une gamme de blush tout à fait intéressante. J’avais deja repéré le 103 Golden Peach qui me faisait bien pensé au Super Orgasm de Nars qui me hurle, a chaque fois que je passe devant son corner, de l’acheter. Et la je me dis « Chouette, un dupe !’

    J‘ai attendu les soldes, espérant gratter quelques précieux euros, mais rien. Alors tant pis, je ne mourrais pas pour ça, hein. Puis 7.90€ c’est pas grand chose. 

     Le packaging, digne d’un KIKO. Forme ronde, en forme de soucoupe, d’un noir mat et la marque au centre, couleur argentée. Une fois ouverte, KIKO nous propose un petit miroir qui m’est totalement inutile mais apprécie par celles qui font des retouches dans la journée (ou dans le train?).

     Golden Peach est un rose irisé aux reflets dorés, dans le même style que le Rose Gold de Sleek. Il est donc très très difficile de capter ses nuances avec mon APN tout pourri. Il est vraiment très beau. Il rosie mes joues tout en les illuminant sans me faire ressembler à une boule à facettes. Parfait pour un maquillage nude, passe partout. Le blush est assez pigmenté et plutôt facile à travailler. Je pense cependant qu’un pinceau aux poils dur comme celui d’Elf n’est pas approprié… Il détruit tout simplement le blush et le réduit en miette… Alors, quitte a avoir un rendu plus diffus et moins marqué, j’utilise un kabuki. Histoire d’avoir un peu de couleurs sur mes joues en attendant mes Real Techniques !

     Difficile de lui trouver des défauts, il est vraiment chouette de chez chouette (limite Giga chouette, je sais pas si tu vois) et le seul petit défaut que je pourrais lui trouver c’est qu’il est un poil trop volatile à la façon minérale. T’es obligée de nettoyer ta salle de bain quoi… Mais pour son prix, je le trouve génial et je ne m’en sépare plus!

Et toi, c’est lequel ton petit Blush favoris ?

Le rouge Hi-Tech de Bourjois. Couleur virtuelle ou inexistante ?

   

     Comme promis, je viens te raconter comment s’est passé ma découverte des produits achetés sur Ce que veulent les femmes . J’ai donc passé ma commande vendredi soir, et lundi matin c’était dans la boite aux lettres! C’est ce que j’appelle de l‘envoi rapide et bien fait !

     J‘ouvre donc mon petit colis, et je découvre avec joie que j’ai même gagnée une petite trousse de maquillage! Ca pourra toujours me servir pour emporter des pinceaux pour un voyage !

    J‘ai donc craqué sur les rouges High Tech de Bourjois à 4€12 sur le site. A ce prix, j’en ai kidnappé deux, de deux teintes differentes. Alors qu’est-ce que c’est ? C’est décris comme étant une encre à lèvre. Cool ! A part mon gloss super stay 10h de Maybelline, mon dernier feutre à encre a séché depuis bien longtemps et j’adore ce principe. Mais je vais vous citer ce que la marque en dit pour que vous compreniez un peu mieux :

    Dès l’application, cette « eau de rouge » dépose un voile de couleur sans effet de matière.  La sensation lèvres nues est respectée. La sensation « no texture » de Rouge Hi Tech se révèle en plus d’un confort absolu. Non collante, sa formule à base d’eau est fine et légère. Elle pénètre immédiatement, colorant les lèvres et y déposant un parfum délicat aux notes de fleur d’oranger.

 

      Entre nous, le produit donne envie ! Et j’ai trouvé son design super mignon, qui me rappelait mon ombre à paupière « Suivez mon regard » de la même marque. C’est vraiment quelque chose de propre à Bourjois de faire des packagings aussi surprenant sur des produits dont on a l’habitude de voir la même ligne. Une encre à lèvre ? On pensera a un produit sous forme de bâtonnet, lipstick, gloss.  Mais pas ainsi. C’est donc un chouette bon point.

     J‘ai donc couru vers le miroir le plus proche de mon boulot pour pouvoir l’essayer. Je m’attendais à sentir la fleur d’oranger promise. J’adore cette odeur, une de mes préférées. Je me suis rendue compte qu’elle était totalement absente, sauf si tu te mets l’applicateur dans le nez, et, entre nous, ça n’arrive pas souvent. Dommage…

     L‘application. Un peu « freestyle« . Si l’applicateur est la pour rendre la chose simple, le produit n’est pas reparti uniformément sur l’applicateur, donc pas sur les lèvres non plus. On doit mettre un gros pâté de liquide et l’étaler ensuite. Si tu connais les encres à lèvres, tu sais qu’un gros pâté ça fait tout de suite un endroit plus pigmenté que l’autre en plein milieu de ta lèvre si tu as attendu 1sec et 1253232 millièmes de secondes de trop. Booon, tu respires un bon coup, et tu continues ton application.  Sur la lèvre inférieure ? Nickel! On a vraiment l’impression de mettre une eau sur les lèvres, c’est agréable. Et la tu passes à la lèvre supérieur et c’est le drame. Tu ne sais pas comment tu t’es débrouillée mais l’application est passée de « parfaite » a « catastrophique » juste en changeant de lèvre. Le produit » glisse » sur la lèvre et ne pénètre pas. Ça laisse un surplus sec, qui te laisse un semblant d’effet  » j’ai 6 ans et je viens de mettre un lipstick pour la première fois de la vie « .  Tu frottes tes lèvres contre les tiennes, tu tentes … Et non, résultat à vomir qui est toujours la. Et, ô joie, tu viens de te rendre compte que tout est allé dans tes commissures mais tes lèvres non, le produit ça ne l’intéresse pas. 

     La couleur semblait sympa. J’ai pris Groseille Irréelle pour moi, un rose qui semble flashy sur le plastique et sur ta main. Ça colore assez bien les lèvres, dommage que le rendu soit aussi catastrophique. C’est un rendu assez « naturel » mais qui ne convient pas à mes lèvres.

   D’expérience, je peux te dire que la tenue est vraiment très bonne. Oui, j’ai appliqué au moins 4 couches de rendu catastrophique (tu ne pourras pas dire que je n’y ai pas mis du miens) et à la fin de la journée la couleur était encore la. C’est surement un bon point. Par contre pour les 30mn où le produit est resté sur mes lèvres, je sentais qu’il m’asséchait les lèvres.

     Ce qu’il faut savoir : J’ai eu une très mauvaise expérience avec ce produit, surement car mes lèvres sont hydratées normalement. Ni sèches, ni super bien hydratées de la mort qui tue, normales quoi. Cependant, si le baume à lèvres est ton meilleur ami, que tu as de jolies lèvres fines super giga hydratées, je ne peux que te conseiller ce produit. Testé et approuvé sur ma collègue qui a le baume a lèvres collé à la main. Ses lèvres sont parfaitement bien hydratées et donc, elle a testé le deuxième  Bourjois que j’avais acheté, couleur Rose pixel. Sur elle ? Rendu magnifique, naturel, pas de surplus ignoble. Je lui ai donc offert…

     C‘est donc une demi déception. Je sais que je ne peux pas avoir les lèvres toujours super bien hydratées, mais lorsqu’elles le seront, je sais quoi mettre sur mes lèvres. Je suis contente de l’avoir eu pour 4€ car son prix initial est trop cher pour son rapport qualité prix (plus de 12€!). Mais au moins, j’ai fait une heureuse (ma collègue!) qui l’a adoptée !

Donc les lèvres qui s’assèchent vite, fuyez ce produit!

Sinon, si vous êtes dans le cas dans ma collègue, je ne peux que vous le conseiller.

Un colossal flop pour Maybeline

     Et hop la me revoilà. Un peu absente cette semaine, mais que voulez-vous… Les soldes tout ça… Quoiqu’il en soit, aujourd’hui je ne viens pas te parler d’un coup de coeur, non non, loin de la. C’est un produit qui commence à avoir quelques années derrière lui.. Quoi ? 4 ans déja ? C’est pas grave, mieux vaut tard que jamais pour en parler, il s’agit du rimel Colossal de Maybeline.

    Souviens toi. (Si tu chantes cette fameuse chanson de 2be3, je te mords les cuticules, gaffe) A sa sortie, nous étions bombardées de ces publicités toutes aussi mensongères les une que les autre. On pouvait y voir (enfin, on en voit toujours dans les pubs pour Mascara) une superbe mannequin, avec un smookie eyes de la mort que tue, avec des magnifiques faux cils. Et tu pouvais entendre cette fameuse voix off qui te promettait des cils repulpés, longs, un mascara sans paquet bla bla bla.

    Et moi, bonne pigeonne que je suis, lorsque mon mascara est décédé, je me suis dit « hey, et pourquoi pas acheter le mascara de la pub« . Lavage de cerveau bonjour, ni une ni deux, je file au Monop’ et j’achète donc le mascara en question.Ahem son prix varie entre 11 euros à 13.50euros. Je choisi le cat’s eyes parce qu’une amie l’avait, alors je pensais que ça serait bien…

     Grave erreur.

   C‘est un avis personnel, mais je trouve le packaging terriblement laid. Ce qui est censé être des taches de léopards ressemblent vaguement aux déjections des pigeons sur les trottoirs parisiens, pas cool. Mais bon, c’est bonus ça, à la limite on s’en fiche si le produit est bien…


     Ce qui est le plus choquant à son ouverture, c’est son odeur. Une odeur très forte de roses en décomposition depuis 3 semaines. Suffit que tu te sentes un peu ballonnée le matin, tu ouvres ton mascara et c’est Zoumba party dans ton estomac tellement que ça te prend le nez. Alors tu te dis que bon… Une fois posé, l’odeur disparaîtra surement n’est-ce pas…

   La brosse a une forme étrange, moi qui suit habituée au basique du mascara, avec un brosse horizontale, sans déviations ni bifurcations, je me dis que ça doit surement aider à la pose du ricil.

     En effet, la brosse aide un peu à la pose mais sans plus. Il n’y a effectivement pas de pâtés, mais on est loin de l’effet « colossal » promis, car il y a donc peu de ricil sur la brosse. Et même en en mettant plein, ça te fait un effet un peu nude quoi… C’est peut être parce que j’ai l’habitude de mon ancien mascara, je ne sais pas. En tout cas, j’ai pas le regard félin, c’est sur.

     Et cette odeur… Elle ne part pas. Elle reste sur tes cils, elle te suit au moins pendant 1 ou 2h… C’est juste à vomir. J’en ai discuté avec la dame qui vend les cosmétiques à Monop’ et elle était totalement d’accord avec moi. Beaucoup de clientes se plaignent de l’odeur très desagreable de ce produit, et, à ce jour, rien à changé…

   Ce produit est donc un gros flop. On nous promets maintes et maintes choses sur ce ricil, mais on y gagne juste une odeur nauséabonde, suivie d’un rendu qui n’est pas exceptionnel. Un mascara basique satisfait plus mes attentes que celui ci.

Et toi lectrice, tu as déjà acheté ce produit ? Dis moi ce que tu en penses !

Les gros macarons de Lush et le masque tueur de Boutons

     Donc je voulais parler d’une de mes dernières découvertes. Pas maquillage celle ci, mais soin. Et plus particulièrement pour Niny, un article sur mon dernier shampoing coup de coeur : Jonnie Jumper, le shampoing solide pour cheveux gras de Lush. Oui, solide le shampoing. Sous forme de GROS GROS macaron. Hum les macarons…

     Un jour, j’ai regardé mon compte en banque, j’ai vu que j’avais encore assez pour être faible. Je me suis dit que, quitte à être faible, autant prendre une valeur sure ET innover. C’est ce que j’ai fait Apres avoir couru au Kiko de St Lazare pour acheter les fameux pinceaux Nail Art dont j’avais reperé la promotion, je suis descendu d’un étage et là j’ai vu… Lush. LUSH. Le truc où tu rentres dedans, tu as envie de tout acheter, même si tu sais pas à quoi tout ca peut te servir.

     Si tu connais pas LUSH, c’est une marque de cosmétique (enfin, plus de soin du corps) qui a pour principe de faire ses produits à base de fruits et légumes bio, de manière artisanale, qui ne teste pas sur les animaux (mais sur les anglais consentant), et qui limite les conservateurs et les emballages pour ses produits. Et si tu es sage, que tu rapportes tes pots noirs vide, tu as le droit à un masque frais offert pour 5 pots noirs ramenés. Et c’est drôlement chouette. Voila pour le petit rappel.

    Donc, je suis rentrée dans cette merveilleuse boutique et, après avoir voulu tout acheter et après avoir enquiquiné X vendeuses pour comprendre tel ou tel produit, je suis ressortie avec ce petit galet qui m’a coûté 8.75euros tout de même. En cadeau, j’ai eu deux chouettes échantillons du masque de la Guerre des boutons. Et c’est pas du petit échantillon hein. J’ai assez pour faire 3 masques. Je veux dire, 3 BON GROS MASQUES.

     Je perds pas de temps moi, je suis comme ça. Alors je rentre chez moi, hop hop, pour une fois je ne rechigne pas pendant 10 ans pour aller sous la douche. Non, je me jette dedans pour pouvoir me laver les cheveux et mettre mon masque qui à l’air de puer la mort.

     Donc moi j’ai choisi le shampoing Jonnie Jumper, spécial pour cheveux qui ont tendance à virer à la Sirius Black. Oui, tu peux avoir cet air dégoûté devant ton ordi, mais j’ai la racine normale moi, c’est juste Paris et sa pollution qui me cradouille les cheveux.

Ce qu’en dit Lush : Lavande, romarin et genièvre pour assainir les cheveux gras et espacer les shampooings. Avec les imperfections et les examens, les cheveux gras font partie des trucs les plus ennuyeux dont on aimerait bien se passer. Avec Jonnie Juniper, vous pouvez rayer les cheveux gras de la liste. Il élimine les excès de sébum et encourage votre cuir chevelu à en produire moins grâce à l’huile équilibrante de lavande. L’huile de baie de genièvre décongestionne le cuir chevelu pendant que le citron et le citron vert nettoient et donnent de l’éclat aux cheveux tout en leur procurant un parfum frais et fruité. Un véritable sauveur ; procurez-vous-en un sans tarder!

     Donc on mouille les cheveux, et la, je retrouve mon air sceptique que j’ai eu en boutique. Ça va vraiment me laver les cheveux ce caillou ? La vendeuse m’a conseillé de le faire mousser sur mes mains et de mettre la dite mousse sur mes cheveux. Non. Moi je suis un viking, le savon je le mets sur mes cheveux comme ça, directement et je frotte. ô miracle, je n’ai pas mis 8.75euros en l’air, la chose mousse vraiment beaucoup et tu sens que ça savonne, et bien. Je me suis dit que j’allais faire les choses bien, et que j’allais le laisser poser pendant 2 ou 3mn. Tu sens vraiment que ca te purifie les racines, c’est vraiment frais, mais au moment de rincer oh la grosse cata. Des noeuds à foison et une sensation de cheveux limite mort. Tu paniques, tu prends ton démêlant et … tu les sauves.

     Verdict: J’aurais du acheter le shampoing qui va avec, version liquide. Parce que les noeuds c’est vraiment la BETE noire de ce shampoing génial. Normalement le deuxième jour, je n’ai qu’une hâte, c’est d’aller me laver les cheveux. La tu sens qu’ils en ont besoin mais que ca peut attendre que tu rentres chez toi. Adieu les réflexions du patron, youpi youpla youplala! Comment ça tu crisses devant son prix ? Ce savon est censé faire 60 à 80 shampoings, c’est donc 3 fois ta bouteille de Petit Marseillais, fais le calcul!

     Bonus : La Guerre des Boutons pour peau à tendance adolescente prépubère comme la mienne.

     C‘est uniquement par période, ce moment où ta peau pourrait être référencée sur google map comme chaîne de montagne. Mais oui, ça arrive. Et ça, la vendeuse de Lush à bien dû le voir car elle m’a tout de suite proposé un échantillon de la Guerre des boutons pour mon achat de Jonnie Jumper. Ou elle a du se dire « celle ci elle a les cheveux gras, donc peau grasse, donc bouton, cqfd », ouais aussi. C’est donc un masque a base d’ail (tout de suite, ça t’annonce la couleur sur l’odeur que tu vas devoir endurer). L’ail qui est donc un puissant meurtrier de bactérie est présent en masse dans ce masque, et si tu en doutes, je t’en prie renifle. Oui, hein, pas de doute, ils mentent pas sur la marchandise.

Ce qu’en dit Lush : Pour les peaux qui veulent se débarrasser enfin de leurs boutons. Si la nature ne voulait pas que l’on tripote nos boutons, pourquoi nous a-t-elle donné des doigts ? Non, n’y touchez pas ! Cela ne fait qu’empirer les choses. Utilisez plutôt La guerre des boutons. L’ail et l’arbre à thé tuent les bactéries parasites, les œufs frais apportent des protéines à la peau et resserrent les pores. L’ail bio et frais est le super-végétal qui contribue vraiment à éradiquer les indésirables. L’argile chinoise nettoie les pores en profondeur et le miel apaise une peau endolorie.

     Je t’avoue avoir réfléchis à deux fois avant d’étaler cette mixture étrange sur ma peau. Parce que ma peau n’avait pas spécialement de boutons mais la vendeuse a dit que ça servait de prévention aussi, et que ça rendait la peau toute douce, alors bon… La texture est vraiment très très épaisse. Il y a des petits morceaux d’on ne sait pas trop quoi dedans et d’ailleurs, je ne veux pas savoir, ce qui rend l’étalage de la mixture assez drôle. L’odeur est vraiment immonde. Ça colle entre les doigts, je suis en train de prier pour que ça fasse effet. Parce que j’ai l’air idiote et en plus je pue le légume en décomposition depuis 3 semaines, super. On laisse poser 10mn, ça commence à bien tirailler et à sécher, il parait que c’est bon signe. On rince, une vraie galère à rincer quand même, les petits bouts restent fermement accrocher à ta peau, c’est embêtant.

     Verdict : Il est vrai qu’après 2 masques à deux jours d’intervalles, ma peau est toute douce. Que les petits spots que j’avais se meurent, que les résidus de boutons se sont barrés illico presto, surement à cause de l’odeur. Donc c’est un gros Oui à ce masque que je vais m’acheter une fois que le salaire me le permettra. Encore un truc à ajouter à la routine soin du visage tiens. Son prix ? 10.75euros les 75g. C’est cher tu me diras, mais pour avoir eu deux échantillons riquiqui, je peux te dire qu’il te faut peu de matière pour te faire un masque correct. Tu peux toujours essayer de l’avoir en recyclant tes 5 petits pots noirs! J’ai testé sur le Petit Copain et ses Spots, ca ne pourra que faire du bien !

Toi aussi tu craques pour Lush ? Des produits à me conseiller ?