Ensorcelée par une palette? C’est possible avec Glinda.

P1010014

     Il y a des palettes comme ça, que même si tout le monde l’a déjà présentée sur la blogosphère, tu te dois de faire un article dessus. Parce que des petites merveilles comme ça, ce n’est pas souvent que j’en vois. Et une merveille évidement signée Urban Decay. Tu l’as surement reconnue, je viens te bassiner avec la palette Glinda, palette en édition limitée sortie à l’occasion du film « Oz – The great and the powerful « . Elle est déclinée en deux teintes, une palette aux tons violets/rosés/clairs pour un maquillage frais et lumineux nommé Glinda , faisant référence à cette jeune et belle sorcière ; puis de l’autre nous avons Thédora, plus basé dans les tons marrons/vert/dorés pour un maquillage plus voyant, plus sombre. Bref, UD nous laisse choisir si nous préférons être une bonne ou mauvaise sorcière, et c’est plutôt sympa. J’ai longuement hésité à prendre Thédora, mais des marrons j’en ai plein, j’avais envie de changer et mon regard s’est posé sur Glinda en boutique, et je pense que la palette en elle-même m’a jeté un sort. Oui oui, un sort.

    P1010011

     Urban Decay a tapé fort avec ces palettes. On sent qu’il y a un désir d’innover et de toujours vouloir surprendre ses « UDers ». Notons le design métallique/plastique de la palette, qui en plus d’être superbe, ne sera pas dégueulassée en 2 temps 3 mouvements comme on a connu avec la Naked 1 ou bien la Vice Palette. On se retrouve avec pour la première fois, une palette qui est à la base personnalisable, donc nous pouvons changer les fards qui nous déplaît à tout moment pour créer notre propre palette. Pas de bol pour moi, je suis fana de tous les fards de la dite palette, mais l’idée est bonne. Parlons maintenant des fards, qui sont cette fois-ci tous exclusifs. Pas d’arnaques en vue, ils ne ressemblent à rien de ce que la marque a pu nous offrir auparavant : les fards sont moins poudreux, la texture est légèrement différente, et ils sont TOUS et j’accentue le TOUS avec une pigmentation folle.

  P1000994

     Question nouveauté, UD nous fait partager son nouveau « Super Satured High Gloss Lip Color« , un jumbo à lèvres qui, malgré son nom à rallonge qu’on finira par toutes oublier, a autant de potentiel qu’un véritable rouge à lèvres  Et la je dis chapeau. La texture, la tenue, la pigmentation, ce jumbo a tout bon! Je ne suis, hélas, pas une grande fan de la couleur, parce que moi et les nude c’est pas encore vraiment ça. Cependant c’est toujours bon d’avoir ça quelque part dans mon bordel à make up.

     La marque aurait pu nous proposer un de ses habituels pinceaux (qui n’aurait pas été de refus), gloss ou bien primer. Mais que nenni : Urban decay innove jusqu’au bout! Nous avons donc une miniature des 24/7 Glide-On pencil, ces crayons khol ultra gras et pigmentés version »Rockstar ». Rassurez-vous, le crayon n’a pas du tout la même teinte que le fard du même nom, ce dernier étant un violet foncé proche du noir. Tenue au rendez-vous, c’est encore un sans faute de ce coté là (décidément!).

    P1000992

     A première vue, c’est une jolie palette mais ça semble pas non plus ultra exceptionnel non plus. Baliverne, la puissance magique de cette palette réside dans ses swatch (photos ci-dessous). Passons à la présentation des fards.

  • Tornado : Un fard que mon APN a dans le pif, puisqu’il ne voulait absolument pas lui rendre justice. Tornado c’est n fard violet (beaucoup plus violet que sur la photo) ,simple d’apparence mais qui s’avère être foncé une fois swatché, irisé aux reflets roux/bruns/roses. Très difficile à cerner.
  • Aura : La première fois que j’ai vu ce fard, j’étais perplexe. Je me suis dit « hm, un fard blanc rosé mat, c’est vraiment pas terrible » avec en vision d’horreur Anonymous et Kinky qui étaient les fards les plus nuls qu’UD avaient pu faire. Et là, je le swatch. Woah. C’est tout ce qui me vient à l’esprit lorsque j’aperçois qu’Aura est un bleu clair irisé magique / rose clair irisé magique dont on aurait pu se douter aux premiers abords.
  • Magic : un joli rose bonbon irisé pêche. C’est vraiment très frais et agréable.
  • Illusion : Cette fois ci c’est un pêche aux reflets bonbons. Mais il tire plus vers le pêche quand même.
  • Oz : Une partie est un doré pur, comme on aime, comme on avait pas vu depuis longtemps. Bien plus intense que l’international Half Baked, plus doré, orangé, plus…or. Une merveille. Sa deuxième partie est un argent pailleté qui tend vers le bleu clair métallique. Des paillettes en voici en voilà, ce fard est sublime.
  • South : J’ai bien réfléchis. Plusieurs heures, et lorsque je t’écris en ce moment même, je ne sais toujours pas quelle couleur décrirait le mieux ce fard. C’est gris, oui mais pas vraiment. C’est couleur taupe, oui mais pas totalement non plus…

P1000997

     Tu l’as bien compris, Urban Decay a frappé fort avec les palettes Oz. Ce n’est pas des teintes vers lesquelles je me tourne facilement mais tous ces fards sont tellement beaux que ça donne de nouvelles possibilités de make up. Je n’ai pas grand chose à critiquer si ce n’est qu’un pinceau n’aurait pas été de refus (je les collectionne les pinceaux UD haha). Le prix peut aussi rebuter : 43€ pour 6/8 fards c’est beaucoup lorsqu’on sait que c’était le prix de la Naked et de la Vice. Cependant, si toi aussi tu craques sur une de ces palettes (voir même les deux), sache que tu peux trouver des bons codes promotionnels sur reduc.fr. Moi je sais pas toi mais je crache pas sur -20% de réduction ou 7€.

Et toi, tu t’es laissée envoûtée par la belle Glinda ? Ou peut être es-tu tombée dans les filets de Thédora ?

Color Fever Must Have – Ou comment KIKO fait aussi des super palettes

 

     Y a des gens, ils ont l’achat compulsif du vêtement  moi j’ai l’achat compulsif de palettes de FàP et de vernis (Y a un truc qui dit qu’on a jamais assez de couleurs de FàP et de vernis, JAMAIS). Alors, fatalement, lorsque KIKO nous a sorti leur nouvelle collection de Noël avec une véritable palette de 16 couleurs aussi magnifique les unes que les autres, autant te dire que j’étais dans mon KIKO le jour même de l’arrivage de la nouvelle collection. A peine arrivée que je leur donnais ma carte bleue, et je repartais joyeuse, avec moins 50euros sur le compte en banque mais palette et nouveaux vernis en mains. Aujourd’hui je te présente la palette en question la Color Fever Must Have (oh, rien que ça).

 

 

     La palette est donc de forme carrée, en plastique qui semble de bonne qualité mais ce design ne casse pas 3 pattounes à un canard. On est chez KIKO, donc on note tout de même l’originalité de la couleur de la palette grise plein de paillettes. Au moins, elle ne se dégueulasse pas facilement (n’est-ce pas UD hein). Elle est dotée d’un très grand miroir qui s’avère pratique. On regrette cependant l’absence de pinceaux, on est obligé d’avoir tout ce qu’il faut en notre possession sinon tu es bonne pour te maquiller au doigt et entre nous, c’est nul.

     Les fards n’ont pas de noms, je pense donc m’amuser pour vous expliquer mon petit maquillage. Ils ne sont pas poudreux, la pigmentation est très bonne, mais reste cependant assez aléatoire. Les fards foncés ont une très bonne pigmentation tandis que les clairs ont une pigmentation moyenne… Bon, c’est toujours mieux que rien. Ce qui fait l’originalité de cette palette est surement son choix varié de couleurs : on peut faire du nude comme du flashy, ou bien même du smoky et c’est ça qui m’a fait craqué. Les fans de mat ou de fards irisés seront aussi ravies les une que les autres : même s’il n’y qu’un seul fard réellement mat, le coté irisé est discret mais présent, on ne tombe pas dans l’abus de paillette comme la vice palette d’UD (que j’adore mais disons les choses comme elles sont: certains fards devraient être appelé de la paillette fardé, pas l’inverse).

 

     Son défaut si tu veux vraiment que je fasse ma chieuse ? Le fait que les fards soit en relief et aussi près n’est pas si pratique : les fards peuvent se mélanger entre eux si tu ne fais pas attention avec ton pinceau et que tu fais un peu de poudre. Je ne sais pas trop si tu vois ce que je veux dire mais j’aurais préféré qu’ils soient mieux séparés des uns des autres (style naked 2). Mais ça, c’était uniquement pour casser les pieds parce que je pars du principe qu’un produit n’est jamais parfait, qu’il a surement un petit défaut. Chacun ses névroses comme on dit! Et parce que je suis une brèle en swatch et que la luminosité de ma grotte avait atteint son quota journalier, je n’ai pas de swatch à te proposer de la palette. Je sais, c’est nul. Mais ne t’inquiète pas, google image est ton ami, si tu lui demandes tu devrais en trouver plein et des mieux que les miens.

 

      KIKO a enfin sorti une vraie palette et c’est tant mieux. C’est vraiment un must have car la qualité est vraiment au rendez-vous. Ils ont vraiment améliorer la qualité de leurs fards à paupière et cette palette a autant de potentiel qu’une Urban Decay ou une Too Faced. Son prix ? 34.90€ Ce qui est carrément raisonnable. Hélas, la nouvelle collection n’étant pas encore arrivée sur l’eshop français  il va falloir attendre un petit peu pour celles et ceux qui n’habitent pas à coté d’une de leur boutique (ps : je vous plains, je ne sais pas comment vous faites. Kiko c’est un peu mon lieu de pèlerinage hebdomadaire quoi...).

     A la demande générale, j’ai donc séparé mon MU de la présentation de la palette, ce qui explique pourquoi cet article n’est pas folichon  J’espère cependant que vous le trouverez un minimum intéressant  mais je vous rassure, le MU arrive ce week end! En espérant que vous ne craquez pas touts vos résolutions de no-buy à cause du black friday, je vous souhaite un bon week end les filles (et le garçon!).

  pssssst, y a toujours mon concours qui est ouvert!

Oops, I got Naked

 

     Coucou les gens –note bien lecteur de sexe masculin que je fais des efforts pour ne plus t’exclure de mes articles! Aujourd’hui je reviens avec une palette bien oubliée de tous pendant l’engouement pour la Vice Palette : la NAKED 2. Et oui, c’est un produit sorti il y a maintenant quelques mois mais qui a toujours autant de charme. A vrai dire, elle vient seulement de rentrer en ma possession : après l’avoir longuement boudé puisque je trouvais la NAKED 1 largement supérieur à cette dernière,  j’ai finis par craqué et apprécier ces nouvelles teintes. C’est une palette à forte dominance dorée selon moi, contrairement à la précédente qui était plus dans les tons marronés.

 

     On retrouve donc la palette sous un nouveau design, même idée mais on laisse de coté ce coté velours pour laisser place à une belle palette en métal. Et la, petit designer d’UD, j’ai juste envie de t’embrasser. Parce que le coté velours, dans le genre c’est facilement dégueulasse, bonjour. Donc je pensais qu’ils avaient compris la leçon et tout, mais ils ont sorti la vice palette et là, on est revenu 10 ans en arrière  Mais ça, c’est une autre histoire. La palette est fournie avec un pinceau à double embout, que j’ai oublié de photographier mais qui ressemble bien à celui fourni dans la Vice. Si on était heureuse de la primer potion fourni dans la NAKED 1, on se retrouve avec un vieux gloss qui sent la menthe, et qui te fait un effet gélatine assuré. Bon, on repassera.

 

    Bon, lecteur, j’ai voulu faire un effort, je me suis essayée aux swatch. C’est pas totalement ça pour les photos, tu peux même remarquer mes magnifiques phalanges ou même mon radiateur. Mais voilà, j’ai essayé et je suis plutôt fière de moi car les couleurs sont vraiment proche de la vie vraie. Je vais donc de gauche à droite.

 

 

  • Foxy : un blanc cassé mat que l’on utilisera sur l’arcade sourcilière pour renforcer le make up et illuminer les yeux (parait-il).
  • Half Baked: déjà connu sur la NAKED 1, il me semble qu’il a été revisité. En comparant les deux, celui ci semble plus doré et plus irisé que son prédécesseur.
  • Bootycall : Un rose ultra pale irisé, parfait en coin interne.
  • Chooper : Alors celui ci est trompeur. S’il semble cuivré/or sur la palette, on se rend compte qu’il vire vers le orangé/cuivré une fois swatché. J’en ai fait les frais hier…

 

  • Tease : Que dire de cette couleur. C’est un rose, mat, qui tire légèrement sur le bordeaux, très difficile à décrire.
  • Snakebite : un marron irisé comme j’aime,  qui rappelle Barlust de la SMOKED en plus clair.
  • Suspect : un doré qui s’avère avoir plusieurs reflets marronés à la lumière du jour. Juste magnifique
  • Pistol : Voici la couleur que je n’avais pas, mais nul part ; un gris clair irisé à souhait, parfait pour un MU métallique.

 

  • Verve : blanc pailleté banal, très joli mais rien d’exceptionnel en soit.
  • Yok : Marron clair irisé aux reflets roses, qui va sans me rappeler aux aqua cream de MUFE au niveau des reflets.
  • Busted : Marron foncé irisé sans reflets particuliers, très joli en soit.
  • Blackout : On le retrouve dans la SMOKED c’est un noir mat intense indispensable pour le smoky.

 

     J‘ai acheté cette palette ce week end et je ne peux déjà plus m’en passer. Le rendu est très sophistiqué, et je pense qu’il est même possible de faire du maquillage de soirée si on joue sur l’intensité des fars. Personnellement je conseillerais d’allier cette palette avec la Primer Potion en teinte Sin qui renforcera un peu plus ce coté pailleté et donnera de nouvelle combinaisons de couleurs grâce à son rendu champagne. La tenue est bonne, la pigmentation est excellente et ils sont moins poudreux et volatiles que ceux de la Vice par exemple. C’est donc un Must Have dans la vie de tous les jours !

Tu préfères la NAKED 1 OU 2 ?

Cadeau de Noel idéal selon toi ?

Swap : Vas y qu’on se chouchoute un peu.

     Pouet camion. Oui d’accord, je ne sais plus comment commencer mes articles, et mes phalanges frigorifiées par ce froid nouveau n’aident pas à la tache. Aujourd’hui j’importune ton fil d’actualité Hellocoton pour te parler du Swap organisé par la Miss Caro (si tu veux lui faire un bisous sur sa page HC je t’en prie) que j’ai eu l’honneur de faire avec une de mes lectrices : ma petite Tiphanie-Everything ♥

     Bon, si tu viens par ici depuis quelques temps, tu as pu voir mon dernier swap avec Caro, et cela m’évite donc de te rappeler le principe de la chose. Comment ça je suis flemmarde ? Non, c’est juste que c’est Dimanche voila. Et donc le thème de ce nouveau swap auquel j’ai participé avec plaisir c’était « Soin et Bien et Être ». Autant te dire que c’est le genre de thème qui parle tout de suite, et tu peux faire un tour par ici si tu veux savoir ce que j’ai pu offrir a ma petite Tiph. En tout cas, ça lui a drôlement parlé à Tiph, vu comment elle m’a gâtée  Et en plus c’est son premier swap, moi je dis chapeau. Viens par ici que je te montre ce qui m’a mise en joie toute la journée de mardi!

 

Wouaaaah

Wouaaaah

 

Commençons par le commencement.

  • Une petite Huile de douche orientale de Yves rocher. Les boutiques YR, je les connais par coeur, vraiment. Mais ce produit, je ne l’avais jamais vu et je me demande pourquoi. Il sent merveilleusement bon, la texture me donne l’impression de me verser du caramel sur le corps et je peux te dire que j’aime trop. Et puis l’huile d’argan, toulilou, c’est bien pour avoir une jolie peau.
  • Viens ensuite des petites lingettes démaquillantes d’une marque inconnue mais franchement trop chou. J’ai même pas envie d’ouvrir le paquet tellement le packaging est mignon. Format poche en plus, c’est super pratique quand je fais des virer chez l’homme.
  • Tu peux aussi apercevoir un fard à paupière jaune clair, de la marque Essence. Bon le jaune clair et moi on est pas fort poto (faut remonter dans mon enfance pour comprendre pourquoi je possède une haine incongrue envers le jaune) mais ça fait toujours plaisir, puis je le mets de coté. Y a bien que les idiots qui ne changent pas d’avis non ?
  • Un gommage Lierac. Alors la je suis heureuse  c’est une marque que je connais pas et mon gommage actuel ça fait deux ans que je tente de le finir et je n’y arrive pas. Alors je pense que je vais le remplacer par celui ci en attendant. Rien qu’a le regarder, il me semble déjà drôlement efficace.
  • Un rouge à levre Essence rose avec des paillettes. Et crotte, il sent super bon la framboise. Je suis littéralement fan. Si la couleur m’a un peu effrayé sur le moment, le RàL est très peu pigmenté et laisse un voile rose délicat sur tes lèvres avec des jolis reflets. Très naturel, j’aime beaucoup. Il a déjà adopté ma trousse de Makeup.
  • Non mais vous avez vu cette carte postale Baleine ? J’étais trop gaga, cette petite baleine trop chou la, avec plein de mots gentils à l’intérieur moh ♥♥

 Ensuiiiite on a :

  • Une crème pour les mains d’Essence. Elle sent bon, elle est nourrissante  moi j’approuve tu vois. Je connaissais pas du tout Essence en produits de soins. Dans ces moments là, je regrette de pas avoir une maison en Belgique…
  • Un lavish creamy gloss de Kiko, elle sait comment me parler Tiph. Je veux dire, c’est pas comme si j’étais fan de ces petits bâtonnets  mais totalement. Et le matin même je me disais « Ah il faudrait que j’en rachète quand même! ». Bah voila, chose faites.
  • Une petite bougie pour mes rendez vous avec mon homme, une chips qui s’est perdue sur la photo, un peu de trucs pour le bain,  des échantillons d’Aqua Cream de MUFE et de parfums, bref je suis bien quoi!

  • On finit en beauté avec un lot découverte des 3 Fées, une marque minérale que j’avais absolument envie de découvrir ! Autant dire que j’aime beaucoup. J’ai déjà adopté le correcteur et le blush, demain j’essaye le voile magique !

 

 

     Certaines sont habituées aux boites à beauté, moi je me suis habituée au swap où la déception n’existe pas. En plus de te faire une nouvelle amie, tu as l’impression de retrouver tes 4 ans lorsque tu ouvres ta boites et que tu farfouilles à travers les chips pour regarder s’il n’y a pas un autre produit de caché. Tiphanie a fait un super boulot, c’est un très jolie swap et je ne regrette absolument pas. Peut être organiserais-je moi aussi mon propre swap pour fêter Noël entre blopines !

Ca te tente comment l’experience swap?

Si je lance un swap pour Noël, ca te dirait de participer ?

 

I’m vicious, so what ?

     Les filles, j’ai survécu à la Malaisie, mieux encore, je me suis éclatée à fond. Je pourrais bien te parler de ma rencontre avec les coupeurs de tête, de mes tours de pirogues, des orangs outans, mais je crois que ce qui t’intéresse le plus c’est surement ce que j’ai pu dégoter la bas : la Vice Palette. Si les Sephora malaisiens sont en pleine préparations pour l’arrivée du nouveau parfum de Gaga, ça fait déjà quelques temps qu’ils possèdent le précieux sésame que beaucoup de françaises (voir d’Européennes) désirent avec hardeur. Faible que je suis, j’ai sauté sur l’occasion. Je l’ai eu pour beaucoup de ringints (monnaie malaisienne) mais qui revenait finalement à son futur prix de vente français. J’aurais pu avoir une espèce de trousse en cadeau, si j’achetais un liner ou quelque chose comme ça, mais les malaisiens ont un accent anglais qui se rapproche vaguement d’un bruit de biscotte étouffée dans un pot d’échappement, avec un soupçon de miaulement : bref, j’ai pas tout compris ce qu’elle me disait alors j’ai refusé.

     Sinon la Vice Palette c’est quoi ? C’est 20 fards exclusifs, dont deux qui sont tout de même des pales copies de Kinky et Freestyle que l’ont trouve dans la Smoked. Mais bon, comme ce sont des fards de « base », ça m’évite d’ouvrir 18 millions de palettes. Puis je pense que ça ferait moins commercial s’ils disaient « 18 fards sur 20 sont exclusifs! ». Donc jouons le jeu, faisons genre Anonymous et Laced ne sont pas des copies. Et c’est juste pour faire ma relou que je dis ça hein, parce que sinon c’est 18 fards à paupières superbes  Si sur le coup je me suis dit « c’est des couleurs immettables mais let’s go disco je l’achète quand même » il s’avère qu’une fois swatché toutes les couleurs passent facilement dans des MU de tous les jours.  J’aurais pu te les swatcher, mais d’autre le font mieux que moi (puis il semblerait que j’avais épuisé le quotat de rayons de soleil en Seine et Marne pour la journée, zut). Petits swatch par ici.

 

     Elle est vendue avec un pinceau qui me laisse tout à fait perplexe. Entre nous je reste avec mon bon vieux pinceau basique de la NAKED 1. Je ne sais pas si elle sera vendu avec des extras en France. Par exemple je sais que sur le site d’UD on avait en bonus une primer potion et des trucs du genre. C’est vraiment une très jolie palette, surement par exceptionnelle en soit mais si tu aimes les paillettes, les fàp de bonne qualité et qu’il te reste 50€ sur le compte en banque tu peux foncer, tu ne seras pas déçue.  

     J‘ai déjà testé le make up violet avec cette palette, que je n’ai pas pu prendre en photo mais qui était parfait pour une jolie journée de boulot. Non parce que moi au boulot je connais que ma NAKED et ma SMOKED. Du coup, la Vice Palette m’a foutu dans les dents que les couleurs ça allait bien aussi pour le boulot, à condition d’avoir les bonnes couleurs sous la main, histoire de pas ressortir Drag Queen. Du coup je l’ai mis au défis : celui de ne pas avoir l’air cadavérique si je mets du gris, une pointe de bleu et du noir à mes yeux. Bon je te laisse voir ce que ça donne !

 

 

     Le défis a été relevé, et emporté haut la main. Première fois de ma vie que je n’ai pas l’air malade avec du gris/noir aux yeux. Les nuances de bleu sont discrètes et sont revelées par Occupy, un gris metalisés aux nuances bleues/vertes discrètes. Sinon je pourrais t’expliquer comment refaire ce MU si il te plait!

Le teint :

     On ne change pas une routine qui marche, du coup c’est toujours un peu la même chose. Un peu de fond de teint Mat Velvet + de MUFE, un peu d’anti-cerne ELF, un coup de Blend Foundation sur le visage ainsi que dans les cernes, un peu de mon blush Kiko Golden Peach sur les pomettes et un peu de poudre de Soleil Sephora dans mon cou et le tour est joué…! Comment ça je vais trop vite ? Attends, j’ai fait un article pour ça, je t’ai fait peur hein.

 

 Les yeux :

     On part avec les trucs habituels, un peu de base Primer Potion Original pour préparer tout ça et c’est parti. On commence par mettre un peu de LACED (1) en coin interne, mais bien interne. Ensuite un peu d’ARMOR(2) sur le centre de la paupière mobile. C’est dégueu ? C’est pas grave, l’estompage fera son job ensuite. On met OCCUPY(3) en coin externe et on smudge. Si tu parles aussi bien anglais que les malaisiens, tu estompes donc avec ton pinceau boule pour faire un fondu naturel entre les 3 couleurs. Ave ton pinceau boule tu prélèves un petit peu de BLACK MARKET(4), attention il est très pigmenté, doucement sur la dose. Tu le mets en coin externe pour faire un dégradé un peu plus concrets entre le milieu et le coin externe de la paupière. Puis avec ton Pinceau Real Technique Brow Brush, tu prends toujours un peu de Black Market que tu vas déposer sur le ras de la paupière inférieure. Voila pour le FàP c’est presque finis! Tu rajoutes un peu d‘ANONYMOUS (5) en dessous des sourcils, sur le cotés des arrêtes du nez (enfin euh tu me comprends ?). C’est plus joli, ça illumine un peu. Un peu de crayon noir dans la muqueuse interne, un coup de liner gel, puis de Sexy Pulp de Yves Rocher en Mascara et le tour est joué! Si tu veux t’occuper de tes sourcils, moi je prends mon Brow Brush et j’utilise BACK DOOR de la SMOKED d’UD, mais ça dépend surtout de ta couleur de cheveux, entre nous.

 Les lèvres :

     Tu fouilles dans tes tiroirs et tu dégotes le rouge à lèvres le plus barbie en ta possession. C’est bon tu l’as ? C’est bien rose bonbon à souhait ? Alors ça fera l’affaire… 😉

     Et voila un rendu final avec un autre type d éclairage. Parce que dans ma grotte maison la lumière du jour est différente partout. Me demande pas pourquoi, j’ai arrêté de chercher la solution à ce mystère.  Fais pas trop attention à mes cheveux, ils sont sensible à l’humidité tout ça, donc les frisottis…

 

Tu en penses quoi alors de la Vice Palette . Tu vas craquer ?

 

Coup de ♥ de la rentrée: Le Mat Velvet + de MUFE

     Hiiiiiiii Me revoilà. C’est ma paie en main que j’ai pu refaire le plein d’achats beauté, et par la même occasion, retrouver un peu d’inspiration sur la fameuse question « mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir écrire« . Et la, de l’inspiration, je peux te dire que j’en ai pour quelques temps vu mes super chouettes et nombreux achats que je viens de faire. A mon plus grand bonheur (et au tiens, du moins j’espère). Donc voila, j’en profite pour m’excuser de ma petite absence ces derniers temps, reprise épuisante plus manque d’inspiration ne font pas bon ménage.

     Suite à un vague sondage qui n’en était pas un sur Hellocoton, c’est une petite revue sur mon dernier fond de teint qui m’a été demandé. Et quel fond de teint! La petite merveille de Make Up For Ever dont je n’ai lu que du bon sur la blogo : le Mat Velvet +. Ce qu’il faut savoir c’est que je ne jure que par le fond de teint minéral (donc en poudre) et que j’ai une super mauvaise expérience avec les fonds de teint liquide. Étonnant que je ne t’ai pas encore parlé de mes mésaventures avec ces prédécesseurs que sont l’Oréal et Maybeline, d’ailleurs. Maiiiis encore une fois je m’égare. J’ai donc pris mon courage à deux mains, je suis allée à Sephora pour me faire mon propre avis sur ce fameux fond de teint et… Quand je l’ai étalé sur ma main, j’ai su que c’était lui, l’alchimie était passée entre nous, c’était mon sauveur (ajoutez à cela quelques notes de Hallelujah en fond sonore).

        Le Packaging est des plus simples mais est loin d’être le plus pratique. Si le type de plastique n’est pas salissant, que son embout est pratique pour verser correctement la quantité voulue de fond de teint, les avantages de ce packaging s’arrêtent la. Deux gros points noirs subsistent : le plastique est teinté, bonne chance  pour voir s’il te reste ou non du fond de teint, surprise surprise. Le deuxieme problème  en a touché plus d’une je pense : j’ai jeté mon emballage, en bonne cruche que je suis, habituée à avoir la teinte écrite sur mon packaging. Et bah non. C’est en écrivant cet article, mon emballage loin dans le vide ordure, que je me rend compte que je suis bien embêtée et que je ne me souviens plus du tout du numéro de teinte. Sinon MUFE, pour le prix que j’ai payé, indiquer le numéro de teinte sur le produit ne te casserait pas les phalanges je pense, alors penses-y s’il te plait.

     L‘odeur. Je m’y attarde rarement lorsque je teste un fond de teint liquide, habituée à une odeur neutre mais celle ci est particulièrement fraiche, discrète et s’en ira au bout de quelques minutes mais elle rend l’application plus agréable.

     Venons-y à l’application. La matière est très facile à travailler, peut être plus délicate quand on en vient aux bordures. J’ai la forte impression que c’est le genre de fond de teint à te faire des démarcations honteuses si tu t’y prend trop vite, mais il faut dire que ça fait plus de six mois que je n’ai pas touché a un FdT liquide. Il s’étale sans effort, et peu de produit suffit à faire le visage. Et la je me dis « Ouf » parce que je ne me remets toujours pas de son prix.

     La couvrance est bonne. Très bonne même. S’il n’y a pas besoin de s’attarder sur les zones de rougeur car il les fera disparaître aussitôt, les spots et les zones vraiment rouges (cf: mon nez, parce que je suis ascendante Rodolphe le renne au nez rouge tu vois) nécessiteront plus d’attention et une couche un peu plus épaisse. Comme tu peux le voir sur la photo ci-dessous, ma peau ne possède pas de réelles imperfections mais à surtout besoin d’être unifiée parce qu’avoir la peau fine c’est chouette pour avoir diverses plaques rouges et veines apparentes (glam). Ce fond de teint fait donc parfaitement bien son job.

     Le rendu est parfaitement naturel. Pour un fond de teint il n’y absolument pas cet horrible effet plâtre que je reproche aux Maybeline et L’Oréal. Je n’ai absolument pas l’impression de porter quelque chose et je me sens nue du visage tellement j’oublie que je le porte. Et l’effet matifiant alors ? Oui, il est la, mais sera t-il vraiment à l’épreuve de 35mn de RER B sous 40 degrés en heure de pointe ? J’en doute. Je continue de jurer par la poudre à ce propos. Et la tenue ? Excellente!

      Et alors je lui reproche quoi ? Rien de spécial outre le packaging comme dit plus haut et son prix. Son prix est juste aberrant selon moi. A coup de 34.5€ pour 30ml c’est un poilou abusé tout de même. Mais il a le gros point fort d’être non comedogene, et ça, ça se félicite.

     Ce qui se félicite surtout c’est que je ne dirais plus jamais que les fonds de teint liquide sont nuls. Celui ci reste une pure tuerie (de luxe) et crois moi qu’il en faut beaucoup pour que je décerne cet attribut à ce type de produit.

Ton chouchou en fond de teint liquide ? Tu serais prête à mettre ce prix pour avoir un teint parfait ? Et si tu le possèdes déjà, tu le rachèteras  ?

 Make up utilisé : anti-cerne ELF, FdT Mat Velvet, Eye liner Lasting drama studio Maybeline, Lavish Lips Creamy Gloss 05 KIKO.

Les Real Techniques ou la douceur incarnée 100% Cruelty Free!

     Ça y est! Ils sont la mes fameux Real Techniques! Comment ça, je suis un pigeon et un mouton ? Beeeh n’importe quoi. Bon, d’accord, un petit peu, mais je le vis bien, merci. Il est vrai que l’engouement de la blogosphère à leur propos ainsi que les nombreuses revues ont surement influencé un petit peu mon choix. Mais que veux-tu, moi j’avais des pinceaux tout pourris : les pinceaux ELF à 1€. Alors oui y a du niveau dans la nullitude de ces pinceaux mais je continue de dire qu’ils sont pas mal pour les débutantes. Et puis il arrive un moment dans ta vie de bloggeuse beauté où tu dois passer un cap : celui de t’acheter de nouveaux pinceaux. Alors des pinceaux tu peux en avoir des bons, uniquement si tu as tres envie de mettre ta paye dans un bon kit. Mais des pinceaux pas trop cher, qui perdent pas leurs poils, et qui sont d’une qualité convenable, est-ce qu’il y en a tant que ça ? Les pinceaux ELF Studio, les Ecotools, et les Real Techniques, ouais, c’est pas beaucoup. Et donc j’ai craqué pour les Real Techniques pour le rapport qualité prix, leurs douceur incontestable et le coté Cruelty Free (parce que lorsque je peux faire une bonne action, je la fais). J’ai bien conscience qu’il existe moult revues sur ces pinceaux, néanmoins cette revue à été demandée par mes abonnées alors je vais tenter de me démarquer des autres (plutôt difficile comme tache).

 

     Petite présentation pour les gens qui vivent loin d’Hellocoton : Apres avoir été contactée par la marque Paris Present (que vous connaissez notamment pour les pinceaux Eco Tools) les pinceaux Real Techniques ont été dessinés par Mlle Chapman. Samantha Chapman a longtemps travaillé avec M.A.C avant de lancer sa chaîne Youtube sous le nom de Pixiwoo, la dame sait donc de quoi elle parle. Tous les pinceaux sont en Taklon, une matière 100% synthétique et donc des pinceaux 100% Cruelty Free, et ça c’est bien, car elle nous montre qu’on peut avoir des pinceaux de qualité sans tuer des bêtes. Si vous prenez le Starter Set ou le Core Collection vos pinceaux seront dans une petite pochette noire, idéale pour le rangement ou pour partir en voyage. Si vous voulez vous la jouez pro et que vous avez une super grande salle de bain, vous pouvez pliez la pochette pour la faire debout et créer votre stand.Personnellement je les ai retiré pour les mettre dans mon pot, mais je garde les pochettes pour mes déplacements.

     J‘ai craqué pour le Starter Set et le Core Collection puisque j’avais déjà une sorte de Kabuki pour mon fond de teint en poudre. Pour m’accompagner dans ma revue, un étrange animal s’est invité. Et oui, pendant que la blogo fait des photos de fleurs parce que la blogo a un jardin, moi qui vit dans un appart, je ressors la bonne vieille peluche pour m’accompagner dans ma revue!

     Commençons par le Starter Set, qui devrait plutôt s’appeler « Kit pour les yeux » puisqu’il contient l’essentiel pour le maquillage des yeux. Comme tous les Real Techniques, ils possèdent une couleur propre pour définir leurs fonctions.  Ma peluche traduit bien mon expression quand j’ai ouvert mon colis, tiens.

  • Un pinceau pour appliquer vos fard à paupière, tout en douceur. Surement suis-je habituée à mon pinceau Urban Decay mais celui ci est pour moi, un peu trop souple et se pli trop facilement. Du coup, il est difficile de faire le coin interne ou d’appliquer correctement un fard à paupière peu pigmenté. Cependant, si le pinceau UD ne vous convient pas, celui ci devrait vous ravir. J’aime beaucoup ce pinceau quand même.

  • De l’art d’estomper son dégradé, ce pinceau boule rempli à merveille sa fonction. Il permet de créer un estompage parfait ainsi qu’un coté évasé et diffus au Make Up. Beaucoup plus gros que le pinceau ELF à 1€ je le trouve plus difficile d’utilisation dans mon creux de paupière puisque le mien est terriblement marqué. Je l’aime d’amour.

  • Le pinceau parfait pour les détails, la précision. Sa finesse joue beaucoup sur sa précision. Un pinceau presque parfait en soit, puisque, selon moi, il ne retient pas assez la matière et on passe notre temps à en remettre. Mais bon, je suis une chieuse aussi.

  • Je pense sincèrement que ce pinceau est une blague. Ce pinceau, voyez-vous, est un pinceau liner. Il est écris qu’on peut faire des trais fin ou épais avec, d’accord. Je viens de l’essayer et pour le tracé du trais il est plus ou moins correct (si on accepte le fait que le trais « fin » est déjà pas mal épais) mais il est juste impossible de tracer une virgule convenable avec cette chose. Le poil est bien raide, mais il est définitivement trop gros pour un tracé de liner. Je reviens à mon pinceau 1N de MUFE et je reconvertis ce pinceau en pinceau à lèvres (contours). Et la, tout de suite, c’est mieux.

  • Surement un de mes pinceaux préférés du kit. Un pinceau tout bête pour les sourcils mais il est doux, tres bien taillé et fait un tracé merveilleux. Bref, je l’épouserais bien ce pinceau.

     Et c’est parti pour le Core Collection ou l’essentiel des pinceaux pour un teint parfait. Il manque, selon moi, dans ce kit, un pinceau plus large ou un kabuki pour les poudres libres ou fond de teint en poudre. Ca ne me pose pas de probleme puisque j’ai tout ce qu’il faut, mais c’est toujours bon à savoir pour celles qui comptent faire une prochaine commande.

  • Cest dur de commencer par une point faible, mais c’est un peu un pinceau qui sert à rien, ou qui ne me servira jamais. Il est censé être parfait pour appliquer l’anti-cerne, mais l’anti-cerne est surement la rare chose que je préfère appliquer au doigt plutôt qu’au pinceau. C’est pas grave, il se reconverti très bien en pinceau à lèvres aussi. Un peu trop épais pour faire le contours des lèvres, celui-ci me servira pour le « remplissage« . Un pinceau n’est jamais inutile, il faut juste lui trouver une autre fonction ;D
 

  • Le pinceau à fond de teint. Encore un pinceau dont la fonction principale me déplaît, surtout que je ne suis pas fan de l’application au pinceau pour le fond de teint liquide. Cependant je le trouve assez fin, pas très doux (comparé aux autres), donc je m’en sers pour faire mes finitions pour mon fond de teint poudre (coin de nez, zones à imperfections etc). Plutôt pas mal, mais loin d’être un coup de coeur.

  • Le Buffing Brush, où LE pinceau coup de coeur de toute la collection. Trop fin pour l’application de mon fond de teint poudre, je m’en sers pour appliquer mon blush et il est juste parfait. Tres doux, ne fait pas de délimitations lorsqu’on applique le blush sur les joues, il estompe bien la couleur sans l’éliminer.

  • En toute honnêteté je n’ai pas encore eu l’occasion d’utiliser le Contour Brush puisqu’il sert à appliquer l’illuminateur ou la poudre de soleil que je n’ai pas encore acheté. Cependant, sa forme semble parfaite, il n’est ni trop gros ni trop fin pour ça. La forme du poil est ovale, un peu « bouboule ». Je suis certaine qu’il me conviendra parfaitement quand j’aurais ma Poudre de soleil.
     En conclusion, les Real Techniques sont de très bon pinceaux. Il est clair qu’ils ne sont pas incontournable ou exceptionnels, mais pour leurs prix, cela permet d’obtenir une petite collection de bon pinceaux pour une somme raisonnable. Même si certains pinceaux ne me conviennent pas, j’ai réussi à leur donner une autre utilisation et je ne peux nier que la qualité est au rendez-vous. Ils sont vraiment très doux, et c’est la leurs point fort. Le manche est aussi très bon : les pinceaux ne roulent pas, les pinceaux ne font pas 1m85 de longueur et c’est bête, mais on y pense pas assez. Je suis myope, et plus le pinceau est long, moins je vois. Ils sont plus courts que les E.L.F et MUFE, c’est un véritable bonheur pour la taupe que je suis.
     Comme beaucoup de gens, je les ai commandé sur le site iherb.com où j’ai pu bénéficier de 5$ de réductions avec le code UCO463. Je les ai reçu en une semaine, avec un sachet de thé et un stylo en carton, c’est bien follichon tout ça. Si vous avez besoin d’aide pour les commander, n’hésitez pas à me demander!

 J’espère que la revue vous a plus et qu’elle est assez complète!

Vous comptez les acheter ou vous avez une autre marque chouchou ?

Les aqua cream de MUFE : du bonheur en pot.

 

     Il y a des moments dans ta vie où tu craques. Tu craques sur un fard à paupière qui coûte 20 euros alors que tu n’en avais pas forcement besoin et que c’est une couleur dont tu n’avais pas spécialement envie. Du coup, pour compenser, manger des sandwich tu devras, pendant une semaine. Ouais, c’est dur la vie d’une bloggeuse beauté. J’aurais dû être bloggeuse loisir, mon compte en banque aurait été plus heureux mais bon, ce n’est pas le sujet. Je viens te présenter ma dernière acquisition, longuement venté par une certaine tiphanie : l’aqua cream de Make up For Ever.

     Mais, kézako (pour ceux qui vivent dans une grotte, loin de la blogosphère beauté)? C’est donc un fard à paupière crémeux, waterproof, et tres pigmenté. Celui ci, le numéro 16 est un beige rosée irisé discret, parfais pour un maquillage de tous les jours. La texture est soyeuse, je n’ai jamais touché un fard à paupière comme celui ci.  Il n’est pas gras et une seule application suffit pour obtenir quelque chose de bien. La base n’est pas indispensable avec ce produit, je dirais même qu’elle complique l’application puisque la crème aura tendance à sécher et à former des « croûtes »… La couleur est déjà parfaite sans base, on peut donc s’en passer facilement. Bon, encore une fois, il est difficile de capter ses nuances subtiles avec l’APN puisque le N°16 est très discret et joue beaucoup sur ses reflets rose/blanc, autant te dire que dans l’ombre il passe inaperçu, mais a la moindre lumière capté il devient resplendissant. 

 

     Je n’aime pas trop les fards crémeux pour leurs difficultés de travail. Celle ci se travaille bien à condition de le faire vite. Sur la photo ci dessus tu peux voir que j’ai réussi à la mélanger avec Toasted de ma NAKED pour voir ce que ça pouvait donner. Tu appliques d’abord TOASTED sur ton pinceau et ensuite tu viens chercher un petit peu de ton aqua cream et le mélange se fait directement sur ta paupière. Résultat ? Superbe. Elle adoucit la couleur tout en lui donnant des reflets et la transforme en waterproof. Fan.

     Si son prix en rebutera beaucoup d’entre vous, le pot possède une très grande contenance, c’est donc un produit qui pourra durer des années puisqu’une infime quantité est nécessaire pour obtenir un joli regard. Et puis surtout, selon la couleur choisie, il peut être porté en blush, en liner, en rouge à lèvres et, tu as pu le comprendre, j’adore l’idée de pouvoir utiliser un fard à paupière partout.

    Il y a juste un truc ou deux qui me chifonne sur ce produit presque parfait : comme beaucoup de produits MUFE il aurait tendance à secher s’il est trop longtemps ouvert. J’ai pu le constater sur des testeur à Sephora… Ensuite, viens l’application. Elle a été catastrophique pour moi la premiere fois, surement à cause de la base. Pareil au niveau du pinceau, le pinceau basique d’UD ne semble pas faire l’affaire, surement l’appliquerais-je au doigt la prochaine fois.

      J’aimerais bien m’en acheter plusieurs, c’est peut être un cadeau que je demanderais à l’Homme pour Noël. En attendant Noël, je te montre le résultat sur mes yeux où j’ai appliqué mon aqua cream seule, avec son poto le Liner et sa bestah le mascara.

Tu craques ou tu passes ton chemin ?

Les cosmétiques naturels ? Je dis ouiiiiiiii.

 

     Hey les filles! Vous avez pu voir dans mon petit article sur le Lush Spa que j’avais craqué des produits de la gamme Emotional Brillance,  fraîchement sortie en milieu du mois de juillet. A la demande de certaines, j’en fais une petite revue pour vous parler de ces produits naturels (enfin, presque).  La gamme de cosmétiques de Lush se divisent en plusieurs produit, un mascara, des fards à paupières, des eye liners, des rouges à lèvres, et des poudre de teint. Pour ma part je n’ai pu acquérir qu’un fard à paupière et deux rouges à lèvres, je ne pourrais donc pas vous parler des autres produits que je n’ai pas testé et qui ne m’intéressent pas vraiment (le priiiiiiix).

Donc le maquillage Lush, c’est quoi ?

     Emotional Brillance, avant d’être des produits de make up,c’est un concept. Le concept c’est de tourner une roue, où se trouvent plusieurs couleurs. Que les geeks se rassurent, que les provinciaux qui n’achètent que par internet ne pleurent plus, la roue existe aussi sur le site. Une roue colorée que vous faite tourner puis vous choisissez les 3 premières couleurs que vous voulez, sans réfléchir. Ces trois couleurs vous donneront des mots, ces mots qui sont le nom des produits. Le premier sera votre force (ou votre faiblesse, selon le point de vue), le deuxième c’est votre subconscient et le dernier, votre aspiration. Alors le concept est drôle, très lushien, et il a été réfléchi avec l’aide d’une hypnotherapeuthe qualifiée. J’aime beaucoup l’idée, c’est très frais et très original. Tu te vois aller à Sephora et on te fais ça ? Moi non.

     Mais avant tout, ce sont des produits Lush. Naturels (hm hm, j’y reviens plus tard), fais main, frais. Alors moi le cosmétique naturel , ça me laissait perplexe tu vois. J’imaginais mal un rouge à lèvres aux graines pour poules, mais je me suis laissée tentée.Le petit plus de ces produits ? Ils peuvent être utilisés comme FàP, blush ou RàL ! Le mascara, liner et fond de teint ne m’intéressant pas puisque j’ai déjà tout ce qui faut, voici ce que j’ai acheté.

     De gauche à droite sur la photo ci dessus : Sophistiqué, un fard à paupières marron, peut être un des rare marrons présent. Tu vois donc que je suis une nana excentrique et que je me mouille grave niveau couleur car le marron c’est giga original et flashy (ironie inside). Nous avons ensuite Perspective, un rouge à lèvres corail aux légers reflets rouges (mais légers les reflets hein) ainsi que Passionnée, un RàL rose flashy girly qui rendait magnifiquement bien sur Malika et qui m’a donné envie de l’acheter (en plus de vouloir un rose flashy comme ça). 

Les swaps de haut en bas : Passionnée, Perspective, Sophistiquée.

 

Les rouges à lèvres :

     Comme tous les produits de la gamme (sauf poudre), ils se présentent sous la forme de flaconettes, un packaging que j’aime beaucoup puisqu’il est simple de le mettre dans une trousse de maquillage ou bien sur une étagère -parce que oui, ca fait aussi déco facon Spa de Lush. On trouvera un petit applicateur, que je n’ai pas photographié mais que tu vois tres bien par ici. Passionné et perspective sont donc deux rouges à lèvres flashy, crémeux, et fort pigmentés. L’application est super simple, même si j’étais dubitative en voyant la tête de l’applicateur, c’est très précis et confortable. La tenue et la pigmentation sont les deux gros points forts de ces produits : tu peux embrasser ton homme (attention, les premières fois, ça le colore aussi), manger, boire, faire ta vie,le rouge à lèvres tient. Même quand tu tentes de l’enlever, il tient encore, c’est pour dire (en fait, il ne part que a coup d’exfoliant dans sa tête et encore). Juste pour te montrer, je t’ai swatché Perspective et Passionnée au bout de 5h. Autant te dire que je ne me suis pas privée de manger. Tu en penses quoi ?

Perspective

Passionnée

 

Les fards à paupières :

      Je ne sais pas pourquoi, dans ma débilité profonde, j’étais certaines qu’ils seraient en eau, ou en poudre. Mais en crème, ça ne m’avait pas traversé l’esprit vois-tu. Donc Sophistiqué est crémeux, c’est un marron glacé qui est parfait pour un maquillage de tous les jours. Seul ou accompagné, très estompé ou à peine, c’est un de mes coups de coeur au niveau de sa couleur. Le petit plus ? Utiliser l’astuce des ombre d’eaux de chanel en appliquant d’abord le fard sur le doigt, puis tapoter  sur la paupière mobile pour un rendu plus délicat, subtil. Tu peux voir le résultat ci-dessous lorsqu’il est seul et par ici lorsqu’il est travaillé avec plusieurs couleurs. Sa tenue et sa pigmentation sont parfaites: pas besoin de Primer Potion. Il a deux points que je déplore : l’application est impossible avec l’embout en mousse, on est obligé de le travailler au doigt, comme tous les fards crémeux je suppose… Viens ensuite la composition. Si les rouges à lèvres y échappent, les fards contiennent souvent du Methylparaben et du Propylparaben. Alors oui, je fais ma chieuse, mais pour une marque qui se dit naturelle, et quand le produit te coûte un demi poumon, ça serait bien de ne pas en trouver. Son prix : 17.95€

Non non je n’ai pas envie de me suicider, c’est juste mes yeux sans liner.

 

En conclusion :

     Ce sont de très bon produits qui dépassent mes espérances. Pour du semi-naturel, la pigmentation est superbe, autant pour les FàP que pour les RàL. La tenue dépasse de loin celle des grandes marques et mon Homme approuve. Ce que j’aime le moins c’est surement le prix. 18€ pour ces petites flaconnettes c’est quand même cher. De plus le principe de la flaconette c’est beau, c’est bien au début, mais comment veux-tu attraper le produit quand il y en aura moins ? Pas pratique, obligé de demandé un embout en mousse sous forme de tige, c’est pas super bien pensé tout de même. On regrettera aussi les couleurs des fards à paupières : la gamme est nouvelle, les couleurs peu nombreuses et parfois très flashy. Je rachèterais surement des nouveaux rouges à lèvres, peut être pas des fards à paupières qui, même si de bonne qualités, n’ont rien d’extraordinaire (et parce que je suis chieuse, je ne suis pas une grande addict des crèmes).

 

Et vous, l’Emotional Brllance vous tente t-il ou vous a t-il déjà conquis ?

Et Cillit Bang a du soucis à se faire

Tu commences à l’apprécier mon parquet, avoue.

 

     Tu l’as surement vue dans ma routine beauté, cette chose a fait couler pas mal d’encre dans la blogosphère : Le Perfect Clean de L’Oréal  à l’acide salicylique (comprendre que si tu voulais faire dans le bio, c’est rapé).  Celui ci c’est le spécial peaux à imperfections, purifiant profond s’il te plait. Alors oui, c’était l’époque où ma routine soin était douteuse et que je ne savais plus par quel moyen me débarrasser des méchants boutons pas beau. Mais qu’en est-il du produit ?

Présentation

     Le produit en lui même se présente sous la forme d’une anomalie terrestre. J’ai d’abord cru à une sonde pour chercher de l’or version miniature, mais lorsque j’ai remis mes lunettes, j’ai compris que sa forme évasée  était dû à sa petite mousse ronde qui se niche dans le haut de la chose. Cette petite mousse –elle a une ventouse, tu peux la coller partout c’est drole, c’est toute la spécificité du produit. Et elle a un nom : la CleanPod. Le gel est contenu dans la partie inférieur et sa texture n’a rien de spécial. Elle sent une odeur chimique agréablement fraiche, qui nous ferait presque oublier qu’on est sur le point de mettre un truc louche sur le visage (cf : la composition).

Ce qu’en dit la marque:

La nouvelle façon d’avoir une peau parfaite ? La nettoyer pore par pore ! Perfect Clean bouleverse le nettoyage avec sa brosse cleanPod dotée de 500 picots doux et flexibles pour éliminer impuretés et maquillage pore par pore. Non grasse et enrichie en acide salicylique, cette formule est spécialement adaptée pour les peaux à imperfections. Nettoyés en douceur, vos pores sont désincrustés et votre peau purifiée.

     Alors oui, la méthode est originale. Cette petite mousse en plastique te donne vraiment l’impression de nettoyer pore par pore. Mais la chose est vite agressive. Je ne te parle pas du produit qui doit être une déclinaison de Cillit bang pour visage mais de la CleanPad qui, si on frotte trop vite, trop forte, fait l’effet non désiré : agresse la peau, excite tout ça, crée du sébum et aide les boutons, cool. Le produit en lui même est super « abrasif » si je ne puis dire. Tu n’as pas interet a avoir une peau sèche et sensible, car je ne donne pas long feu de ta peau avant qu’elle ne commence à muer tel un serpent (j’exagère à peine). Néanmoins, si tu appliques ce produit une fois de temps en temps, avec calme et patience et en faisant des mouvements circulaires en maniant la cleanpad, c’est un bon produit.

     Il te purifie bien la peau et te la nettoie en profondeur. Désincruster les pores ? Faut peut être pas pousser Mère Grand dans la bouillasse. Pour les boutons je n’ai pas vu de réels effets, mais j’au cru comprendre que ca dépendait des gens. Il est primordial de se barbouiller de crème après l’avoir utilisé, vraiment. Apres, la marque dit qu’on peut s’en servir pour se démaquiller… Ok une fois, mais pas trop. Pourquoi ? La cleanpad est toujours relativement propre, mais si tu démaquilles trop avec, le fond de teint va la colorer et moi je trouve ca moins propre quand ta cleanpad est beige et non blanche.

     J‘aime utiliser ce produit lorsqu’il a fait chaud, que j’ai transpiré, que je ressors d’une soirée et que j’ai oublié de me démaquiller la veille : je sais qu’il purifiera ma peau. L’utiliser de temps en temps ne doit pas faire de mal non plus, si vous n’avez pas de masque purificateur ou quoique ce soit. Sa durée de vie est longue, très longue. Celui ci a plus de 6 mois et fut un temps où je l’utilisais quasiment tous les jours –RIP ma peau- et n’est vraiment pas cher (6€ environs, tu peux le trouver en grande surface comme Monoprix).

     Tu n’as pas une peau à problème (chanceuse!)? Ce n’est rien ! Le Perfect Clean est disponible dans 3 autres modèle : Gel détoxifiant peaux normales et mixtes, celui qui nettoie et adoucit, ou même l’exfoliant.

 Vous l’avez déja testé ce produit la ? Dites moi ce que vous en pensez!